À la retraite, Jacqueline Sartène a retrouvé son Aveyron natal après l'avoir quitté pour vivre à Paris et dans la banlieue parisienne où elle a été enseignante pendant plus de trente ans.

C'est un bonheur pour elle d'être revenue dans sa région même si parfois elle a la nostalgie de Paris et de ses richesses. Elle a toujours écrit poésie et prose et continue à apprivoiser les mots.